Blog

La physiothérapie : définition et usage.



La physiothérapie, des techniques douces pour la santé.

La physiothérapie est un domaine de la santé qui a recours à différentes techniques dites douces, pour prévenir et améliorer la santé, diagnostiquer, évaluer, et traiter. Elle vise avant tout à soigner le patient en réduisant ses symptômes et en apaisant la douleur conséquente à un trouble, ce dernier pouvant notamment être articulaire ou musculaire. Elle intervient également sur les problèmes liés au système neurologique.
En somme, sa fonction première est d’amener le patient à retrouver le maximum de ses aptitudes physiques en considération de sa capacité à récupérer.

Pour se faire, la physiothérapie emploie diverses techniques dont la thérapie manuelle, le massage, l’hydrothérapie et l’électrothérapie. Les différentes techniques employées dans le cadre de la physiothérapie peuvent avoir recours au champ magnétique, au froid, ou à l’inverse au chaud.

La physiothérapie traite de nombreux problèmes. Par exemple, elle intervient pour les maux de dos en identifiant la cause et en établissant un plan de traitement adapté au patient. Elle propose également de la rééducation vestibulaire pour traiter les vertiges et les troubles de l’équilibre souvent liés à l’âge, et de la rééducation périnéale et pelvienne pour venir à bout des douleurs chroniques que certaines personnes ressentent au niveau de cette zone.

Quelles solutions peuvent être amenées par la physiothérapie.

La physiothérapie intervient aussi sur les blessures musculaires (contusions, déchirures, tendinites, etc.), sur les blessures articulaires (comme les entorses ligamentaires, les luxations et subluxations), sur l’arthrose (elle permet notamment de maîtriser la douleur et prévenir les aggravations éventuelles).

La physiothérapie comprend également des techniques respiratoires dans le but de participer à une amélioration du système pulmonaire et de la respiration dans le cas de maladies affectant les poumons. Pour les personnes victimes d’un traumatisme crânien ou d’un AVC (et ayant donc subi des lésions sur certaines zones du cerveau), elle met en place une rééducation visant à une récupération optimale de la fonction du corps ou au maintien d’un confort de vie maximal.

Enfin, la physiothérapie peut intervenir dans le cas de problèmes moteurs chez les petits, c’est ce que l’on appelle la physiothérapie pédiatrique. Sa fonction est alors de veiller à ce que l’enfant acquiert ses capacités motrices sans retard et de manière harmonieuse. La physiothérapie pédiatrique peut également apporter une aide dans d’autres cas divers : lorsque le crâne est aplati, lorsque l’enfant est prématuré, dans le cas d’apparition d’une scoliose, ou encore dans les cas d’hypotonie et d’hypertonie.
Les techniques douces employées par la physiothérapie participent globalement au bien-être du patient.


16 janvier 2017
Commentaires