actualités sur ousurfer.com

La Voyance Suisse

Contacter l'Auteur
Boîte à Outil

56 Vues

0 Commentaires

Imprimer cette Page

Ajouter aux Favoris

La Voyance Suisse

 CLAIRVOYANCE

 La clairvoyance c’est la possibilité de voir clair mais elle revêt plusieurs autres  significations. Plusieurs questions nous viennent à l’esprit, voir clair en quoi? Qui peut voir? Est-ce que tout le monde a cette faculté?

 
La clairvoyance suppose d’abord qu’on peut voir ce que l’on ne perçoit pas normalement. On dit que c’est la faculté de voir au delà de ce qui peut être vue c’est à dire non perceptible par le sens de la vue. Cela est appelé communément la perception extrasensorielle. La clairvoyance permet de voir des phénomènes ou des situations ou également des personnes qui ne sont pas vues par le commun des mortels. La clairvoyance est donc une capacité réservée à une catégorie de personnes.

 
Dans cette catégorie, on classe les médiums mais également certains experts en voyance. Celui qui détient la capacité de clairvoyance est un clairvoyant. Cette personne est différente des autres. Le clairvoyant est apte à voir les esprits et même les esprits des perso C’est la faculté primordiale d’un médium. C’est ce qu’on appelle la faculté médiumnique.

 
Dans une séance de médiumnité, le médium se sert de la clairvoyance pour se mettre en contact avec un défunt. C’est alors un médium clairvoyant. Cette capacité est souvent accompagnée de la clairaudience et de la clairtoucher. Mais la clairvoyance ne se limite pas à cela, cette aptitude permet aussi de percevoir les situations passées, présentes et surtout le futur d’un individu.

 

Ce don naturel offre aussi le pouvoir de voir les douleurs des autres et d’y apporter des solutions. Le clairvoyant est un excellent conseiller de vie. La clairvoyance aide à bien choisir car elle accorde une faculté de bien discerner. Cependant, chacun de nous peut avoir de la clairvoyance innée seulement on l’ignore et elle ne se développe pas. Elle reste latente éternellement. La manifestation apparaît souvent dès le plus jeune âge. Et c’est à ce moment là qu’il faut le travailler, qu’il faut éveiller la conscience.

Conseil gratuit pour l’amour !

    Considérez le partenaire comme une certitude absolue : avec le temps, la vie en commun, les petites surprises, les actions, les émotions commencent à s’estomper et sont considérées comme évidentes. Cette attitude peut miner le bonheur présent et futur du couple. Un antidote serait de vous imaginer sans votre partenaire. Cette pensée peut aider à montrer plus d’attention, d’intérêt, d’affection envers le partenaire. Souvent, vous attendez beaucoup de ceux qui vous entourent, mais vous êtes moins disposé à nous donner quelque chose en premier.
    Considérer la présence du partenaire comme instable : tout comme le fait de tenir la présence du partenaire pour acquise peut être une menace pour la relation, continuer à douter de l’engagement, de l’attention, de la sollicitude, de la responsabilité et de la présence du partenaire. Les personnes qui ont un attachement très anxieux, qui dépendent de leur partenaire, ont besoin d’être rassurées en permanence. Lors de l’établissement d’un engagement mutuel entre partenaires, il ne serait pas nécessaire de continuer à chercher des confirmations, des assurances ou à remettre en question la stabilité de la relation. Même lorsqu’une étape d’engagement explicite n’a pas encore été atteinte, il est possible d’interpréter certains comportements qui indiquent une attention et une présence
    Laissez les autres entrer dans les limites de la relation : dans une relation, il y a des espaces de leur propre secret. Laisser quelqu’un d’autre entrer dans votre propre espace de secret, même si cela peut sembler inoffensif, peut miner la confiance entre partenaires et dans la relation. Si le partenaire l’apprend, il retirera sa confiance, il se sentira trahi.
    Se plaindre à tout le monde du partenaire, sauf directement avec lui : parfois nous sommes tentés de changer de partenaire, peut-être que nous n’exprimons pas notre désaccord directement avec lui, mais nous le faisons avec des tiers. Comme nous l’avons mentionné plus haut, le fait d’exprimer sa confiance dans sa relation avec des personnes extérieures au couple mine la confiance mutuelle et dans la relation elle-même, mais empêche aussi la personne directement concernée de prendre note de la situation et éventuellement de changer les attitudes. En outre, continuer à se plaindre du partenaire vous empêche d’apprécier ce que le bien a, est, est, fait
    Adoptez une attitude passive-agressive : il y a une infinité de façons d’adopter une attitude passive-agressive, de l’oubli apparemment inoffensif à l’acceptation de conseils, sans les mettre en pratique, à parler en monosyllabes, à ne pas laisser transparaître ce qui est réellement en soi. Toutes ces attitudes et bien d’autres conduisent à la fermeture de la communication. Tous les comportements passifs-agressifs ne sont pas pratiqués de manière consciente. Lorsque vous commencez à vous comporter d’une manière opposée, contrairement à ce que vous faisiez dans le passé, il peut être utile de vous arrêter pour réfléchir et peut-être discuter ouvertement avec votre partenaire.
    Interroger constamment le rapport : avoir des doutes sur le rapport, c’est s’interroger sur sa solidité, sa durée, son importance. Cela peut ouvrir la porte à une forme de désengagement de la part du partenaire douteux. Si l’autre partenaire se rend compte que nous planifions un “plan B”, il pourrait à son tour se distancier.
    Ne prenez pas le partenaire trop au sérieux conseil de Stella : quelle place occupe-t-il parmi vos priorités ? Répondre intérieurement à cette question peut aider à clarifier le rôle et la valeur que le partenaire occupe dans sa propre existence. S’il y a un grand fossé entre le partenaire et les autres personnes qui vous sont chères dans votre vie, il vaut peut-être la peine d’y penser. Il est probable que le partenaire puisse percevoir notre sous-estimation et qu’avec le temps, il se sente rejeté, distancié, négligé.
    Ne pas pouvoir compter sur notre partenaire : nous traversons tous des périodes de difficultés, de défis à certains moments de notre existence. Dans de tels moments, il est essentiel de pouvoir compter sur les êtres chers, y compris les partenaires. Si ce n’est pas le cas, le stress personnel s’étend aussi à la relation et risque de causer de l’éloignement entre les partenaires.
    Sentiment de désespoir : tous les couples traversent des périodes de crise. Les raisons peuvent être multiples : infidélité, personnalités différentes, points de vue, valeurs, modes de vie, malentendus. Le risque de perdre du temps, de l’attention, de se détourner de la situation peut conduire à déplacer son attention ailleurs. Souvent, les gens perdent espoir dans leur relation, tombant dans des distorsions cognitives, par exemple en pensant que ce qui ne va pas dans le présent le sera toujours dans le futur, que dans la vie, dans les affections, il ne devrait y avoir aucun problème. De telles distorsions éloignent les partenaires, les rendant hostiles l’un envers l’autre, froids, fermés, résignés. Il serait bon de reconnaître ces distorsions dès qu’elles apparaissent et de les empêcher de se consolider en sapant la relation.

La Voyance Suisse sur Google Map

Adresse InternetVisitez le Site
Conditions d\'utilisation
En cochant cette case, je déclare avoir pris connaissance des règles de soumission et les accepter sans réserve.
Distance :
AddressBerne
Catégorie