Blog

Tout savoir sur la chirurgie orthognatique.



Pourquoi opter pour la chirurgie orthognatique ?

Vous devez prendre rendez-vous auprès d’un orthodontiste pour ramener une dent incluse en bonne position par exemple.
On se dirige vers la chirurgie orthognatique lorsque le traitement orthodontique conventionnel ne suffit pas à corriger l’anomalie.
Lorsqu’il y a un décalage important des mâchoires, la solution ne peut être que chirurgicale.
L’objectif est aussi bien fonctionnel qu’esthétique, le but étant d’abord de redonner une fonctionnalité adéquate et dans un même temps, une intervention provoque un rééquilibrage de l’harmonie du visage.

Si vous souffrez d’apnée du sommeil, vous pouvez aussi être orienté vers ce type de chirurgie. Cette intervention permet de rectifier la position de l’ensemble des dents de la maxillaire, ce qui entraîne un repositionnement du muscle de la langue et du plancher buccal, de ce fait, libère les voies aériennes.

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention ne s’envisage qu’une fois que la croissance du patient est terminée, donc pas avant 17 ou 18 ans.
Elle est programmée longtemps à l’avance et nécessite un bilan préopératoire lors duquel va être confectionné un véritable guide chirurgical avec les radiographies, les photos et les moulages.
Une consultation avec l’anesthésiste est une étape nécessaire puis que l’opération s’effectue sous anesthésie générale.

L’hospitalisation s’effectue le plus souvent en ambulatoire mais on peut aussi arriver dès la veille au soir.
Il est demandé au patient de se présenter à jeun depuis au moins 6 heures avant la chirurgie, d’avoir procédé à un nettoyage minutieux avec shampoing à la BETADINE moussante et de faire un soin buccal et nasal.
Une fois au bloc et l’anesthésie effectuée, l’intervention peut durer de 1 à 4 heures.
Les incisions réalisées lors de la chirurgie se situent a l’intérieur de la bouche, une peut être nécessaire au niveau d’une joue mais sera invisible après cicatrisation.
Au bout d’une heure ou deux en salle de réveil, le patient réintègre sa chambre.

Il peut être libéré en fin de journée en cas d’hospitalisation ambulatoire ou bien le lendemain.
Le patient s’alimentera uniquement de liquide à l’issu de cette chirurgie, dès le lendemain et pour une durée de un mois, la nourriture sera mixée.
A noter également qu’il lui faudra cesser son activité professionnelle durant plusieurs jours à un mois.

Des rendez-vous de suivi postopératoire seront programmés sur une durée déterminée et des séances d’orthophonie et/ou de kinésithérapie devront être effectuées.

Le coût

Le geste chirurgical est le plus souvent considéré comme fonctionnel par la Sécurité Sociale. Il est donc possible de bénéficier du remboursement de base. A cela s’ajoute le remboursement complémentaire de la mutuelle. Il ne faut pas hésiter à se renseigner sur ce qui peut être à sa charge avant de faire l’intervention.


21 avril 2017
Commentaires