actualités sur ousurfer.com

Augmentation mammaire Paris - Questions et réponses

 
Contacter l'Auteur
Boîte à Outil

217 Vues

0 Commentaires

Imprimer cette Page

Ajouter aux Favoris

Augmentation mammaire Paris - Questions et réponses

La chirurgie d’augmentation mammaire à Paris est une technique chirurgicale dans laquelle des prothèses sont placées dans les deux seins, ce qui vous permet d’obtenir la taille et la forme souhaitée. C’est l’une des interventions chirurgicales les plus fréquentes dans le domaine de la chirurgie esthétique. Pour placer ces prothèses, une petite incision est pratiquée, qui à son tour impliquera une petite cicatrice. Grâce aux progrès de la chirurgie plastique et à la compétence des chirurgiens, cette cicatrice sera pratiquement invisible. Pour ce faire, il est important de s’assurer que la cicatrisation est faite correctement.

    L’implantation d’une prothèse n’empêche pas la réalisation d’une mammographie, mais vous devez toujours informer le spécialiste de sa présence.

La cicatrisation de l’augmentation mammaire est un phénomène physiologique dont le but ultime est de réparer la zone endommagée par une blessure, causée par un accident, une chirurgie ou toute autre raison. Cette réparation tissulaire diffère d’un cas à l’autre, de sorte que dans certains cas la cicatrisation est très bonne et avec des cicatrices presque invisibles, alors que dans d’autres elle peut se terminer très mal et provoquer la formation de chéloïdes.

Lorsque l’intervention est réalisée, le processus de cicatrisation vise à réparer l’ensemble de la zone endommagée, tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique. Il y a des moments physiologiques pour tout ce processus. Le chirurgien plasticien veille à ce que ce processus de cicatrisation se déroule correctement et qu’aucune cicatrice anormale ne se forme. Pour cette raison, elle cherche le meilleur moyen d’insertion, qui permet de cacher la cicatrice, et utilise également des points de suture très fins, le tout afin d’obtenir une cicatrice presque invisible.

La cicatrice prend environ un an avant de prendre son aspect définitif, c’est pourquoi il n’est pas nécessaire de procéder à une évaluation avant cette période de temps. Pendant ce temps, la taille de la cicatrice diminue, elle s’aplatit et la couleur rouge initiale diminue.

La cicatrisation comporte plusieurs phases physiologiques, dont chacune a une durée spécifique :

  1. La première phase a un caractère inflammatoire marqué et dure quatre jours. Les signes et symptômes de tout schéma inflammatoire, tels que l’érythème, la chaleur, la douleur, etc. apparaissent. Dans cette phase, une vasoconstriction est d’abord produite, qui arrête le saignement des tissus endommagés par l’intervention, puis une vasodilatation. La plaie se referme progressivement. La durée de cette phase affectera la taille de la cicatrice : plus elle dure longtemps, plus elle sera grande.
  2. La deuxième phase est caractérisée par l’action des fibroblastes, c’est pourquoi on l’appelle fibroblaste, et dure jusqu’au quarantième jour. Dans cette phase, les tissus conjonctifs sont réparés et les vaisseaux sanguins se forment.
  3. Une dernière phase est celle de la maturation, qui commence après le jour 40. Dans cette phase, la cicatrice s’aplatit, sa taille est réduite et les symptômes de douleur et de chaleur sont réduits. La texture du tissu est progressivement récupérée. Cette cicatrisation est due à l’action des protéines appelées polypeptides qui affectent la production et la cicatrisation des tissus.

Dans l’opération d’augmentation mammaire à Lausanne, nous devons considérer les facteurs qui influencent le processus de guérison, tant les facteurs négatifs que les facteurs positifs :

La cicatrice prend environ un an pour devenir définitive, de sorte qu’aucune évaluation ne devrait être faite avant que cette période de temps ne se soit écoulée.

  • Mise en œuvre chirurgicale adéquate pour augmentation mammaire Genève : il est important que le chirurgien choisisse une zone du sein où la cicatrice reste aussi cachée que possible, et il est également important, en plus de la technique chirurgicale, le type de sutures utilisées. Tous ces facteurs contribuent à une cicatrice cutanée presque imperceptible.
  • Infections : les infections sont toujours possibles dans n’importe quelle plaie, mais le chirurgien est en mesure d’évaluer la plaie chirurgicale et, s’il le juge nécessaire, il peut prescrire des antibiotiques, soit à titre préventif, soit pour traiter une infection déjà présente. En général, ils ne causent pas de problèmes graves, étant donné l’efficacité des antibiotiques.
  • Nutrition : Une nutrition adéquate est très importante pour assurer une bonne cicatrisation de la plaie.

Augmentation mammaire Paris - Questions et réponses sur Google Map

Adresse InternetVisitez le Site
Conditions d\'utilisation
En cochant cette case, je déclare avoir pris connaissance des règles de soumission et les accepter sans réserve.
Distance :
Address225 rue Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris
Catégorie