actualités sur ousurfer.com

Blog

Comment consommer bio sans se ruiner



Manger des aliments issus de l’agriculture biologique est très bon pour la santé. On sait tous que la nourriture bio est plus saine que les aliments cultivés avec des produits chimiques. Il faut néanmoins relever que le bio a un coût. Alors, comment faire pour consommer bio sans se ruiner ?

Produire ses aliments soi-même

Il est vrai que si on veut consommer de la qualité, il faut y mettre les moyens. Toutefois, nous allons vous donner tout au long de l’article, des conseils et astuces qui vont vous permettre de consommer du bio sans trouer votre porte-monnaie. Notre première solution pour consommer bio à bas prix, c’est de faire pousser vos fruits et légumes chez vous. Il n’est pas nécessaire d’avoir un grand jardin pour le faire. 

Sur un petit balcon en appartement, vous pouvez aménager un espace sympathique pour cultiver vos aliments. Il faut simplement faire un investissement de base, pour acheter tout le matériel nécessaire à cette mini agriculture, faite maison. Avec quelques efforts, et un peu de patience, vous pourrez préparer et manger les légumes de votre jardin. Il ne sera plus utile d’aller faire des courses chères en supermarché. Cliquez et découvrez cette boutique dédiée aux produits bio.

Acheter selon la saison

Notre deuxième solution pour faire des économies en achetant du bio, c’est de consommer les produits de la saison. En effet, si vous achetez des aliments à la mauvaise période, ils risquent d’être chers et moins goûteux. Il faut alors, être à l’écoute de votre environnement. Nous vous proposons ainsi, de réaliser des recettes simples, en fonction de la saison et des aliments bio que vous trouvez dans les commerces. Si vous avez la possibilité de vous rapprocher des producteurs, en allant sur les marchés, c’est encore mieux. Ils sauront vous orienter vers les produits du moment. En effet, des framboises de saison, sont plus juteuses, plus savoureuses et moins chères que des framboises achetées par exemple en janvier. 


6 février 2020