Aesthetics - Chirurgie esthétique Genève

Contacter l'Auteur
Boîte à Outil

1,949 Vues

0 Commentaires

Imprimer cette Page

Ajouter aux Favoris

Aesthetics - Chirurgie esthétique Genève

Le cabinet Aesthetics dont le directeur est le docteur Xavier Tenorio propose ses services à Genève à la rue du Rhône 50 et à Chemin de Rieu 18. Les prestations sont autant pour les hommes que pour les femmes. C’est une équipe pluri disciplinaire qui vous propose des prestations à la pointe de la technologie Suisse et dans le respect total des protocoles de sécurité médicale de la confédération helvétique.

Prestations de médecine esthétique

  1. Les injections de Botox sont une des prestations les plus demandées à Genève.
  2. L’Acide hyaluronique est aujourd’hui bien connu pour son effet pouvant redonner du volume à un visage.
  3. Les injections de Plasma riche en plaquettes commencent elles aussi à être très connues. C’est efficace pour beaucoup de choses dont pour la chute de cheveux chez les hommes.
  4. L’Epilation laser prend ses lettres de noblesses depuis quelques années maintenant. Si cette dernière n’est pas encore définitive il faut savoir que une fois le travail fait seul quelques séances d’entretien sont à prévoir dans l’année.
  5. La Cryolipolyse est une méthode pour maigrir grâce au froid ! Elle prend elle aussi beaucoup d’ampleur dans les demandes de la patientèle car elle est très efficace.
  6. La Liposuccion ! Genève compte bien des spécialistes en Liposuccion qu’il faut découvrir !
  7. L’augmentation mammaire. Genève est aussi bien connue pour cette prestation !

La liposuccion au laser, un outil pour perdre du poids

Plus le tour de taille augmente, plus l’attrait pour une solution rapide pour la perte de poids augmente. Régime alimentaire et exercice physique sont les mots clés de la perte de poids, mais pour beaucoup, les résultats sont décourageants.
La liposuccion est la troisième intervention chirurgicale la plus couramment pratiquée après l’augmentation mammaire et le remodelage du nez.
En 2010, plus de 203 000 liposuccions ont été pratiquées aux États-Unis, soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente. La liposuccion consiste à insérer un tube métallique, appelé canule, sous la peau. Le chirurgien casse la graisse pour faciliter l’aspiration du corps.
La liposuccion au laser est-elle aussi sûre qu’elle en a l’air ?

Bien que la liposuccion ait été banalisée en tant que procédure ambulatoire de routine, elle n’est pas toujours aussi sûre que certains chirurgiens et la culture populaire le suggèrent. La plupart des procédures de liposuccion ne sont pas effectuées à l’hôpital et, par conséquent, elles ne sont pas signalées au médecin et à l’enquêteur sur les accidents. Souvent, les complications ne sont pas signalées.
La dure réalité est qu’un patient sur 5 000 meurt des suites d’une liposuccion.

En outre, l’intervention peut entraîner des complications graves mais rares, notamment une infection, un arrêt cardiaque, des caillots sanguins, une perte excessive de liquide, une accumulation de liquide, des lésions cutanées ou nerveuses, des convulsions, des ecchymoses, un gonflement et des lésions des organes vitaux. De plus, les résultats cosmétiques peuvent être décevants en raison du relâchement de la peau et des contours irréguliers. En réponse à ces problèmes, beaucoup ont fait la promotion de la nouvelle procédure de liposuccion au laser, de plus en plus populaire.

Approuvée par la FDA en 2006, la liposuccion au laser est moins invasive et plus efficace que la liposuccion standard. Les lasers ont une longue histoire d’utilisations cosmétiques, notamment pour réduire les rides, raffermir la peau, épiler, enlever les tatouages et réduire les cicatrices d’acné.
Mais dans la liposuccion au laser, comment se produit la réduction de la graisse ?
Comment fonctionne la liposuccion au laser

Selon l’American Society of Plastic Surgeons, la liposuccion au laser consiste à placer un petit laser sous la peau pour liquéfier la graisse. Une fois liquéfiée, la graisse est retirée avec une canule plus petite que celle utilisée pour la liposuccion traditionnelle, ce qui permet d’obtenir un site d’incision plus petit et moins de contusions.
Les chirurgiens plastiques qui utilisent la procédure de liposuccion au laser affirment que le laser a l’avantage supplémentaire de resserrer la peau par la chaleur, réduisant ainsi l’incidence de la peau flasque ou inégale associée à la liposuccion traditionnelle.

Comme la canule est plus petite, la liposuccion au laser est souvent utilisée pour enlever la graisse difficile à atteindre à des endroits tels que les aisselles ou le cou. L’objectif n’est pas la perte de poids, mais plutôt un changement de circonférence (mesure autour du cou ou du bras, par exemple). L’American Society of Plastic Surgeons affirme que la chirurgie de liposuccion au laser est utile pour les personnes qui souhaitent se remodeler en enlevant cette « graisse gênante » qui ne disparaîtra pas avec un régime alimentaire et de l’exercice.
Que dit la recherche ?

La liposuccion au laser a reçu l’approbation de la FDA (Food and Drug Administration) par le biais du processus 510K en 2006. Toutefois, le processus 510K est destiné aux produits qui sont similaires aux dispositifs déjà sur le marché. Cela signifie que la technologie n’a pas été contrainte de subir le processus d’approbation approfondi avant sa mise sur le marché, qui nécessite des essais cliniques approfondis. La FDA a autorisé l’homologation 510K même si aucun laser n’avait jamais été utilisé pour la liposuccion au laser, simplement parce que le laser était « substantiellement équivalent » à un autre laser utilisé pour une procédure complètement différente. Par conséquent, la sécurité et l’efficacité de la chirurgie n’ont pas été validées par des tests cliniques rigoureux. En outre, si la plupart des chirurgiens plastiques estiment que la technologie est efficace, certains pensent que la liposuccion traditionnelle est meilleure.

Cependant, plusieurs articles de revues scientifiques ont donné des résultats prometteurs. Deux études, toutes deux publiées dans le Journal of Cosmetic and Laser Surgery, fournissent des informations sur les résultats à court terme uniquement. L’étude a suivi les patients pendant plus de six mois après leur opération.

Dans une étude publiée en 2009, des médecins ont effectué une lipolyse au laser sur la partie supérieure des bras de 20 femmes âgées de 44 à 66 ans. Après l’opération, 80 % des patients ont vu la circonférence de leur bras diminuer de 0,83 cm en moyenne. Cependant, cette étude n’a impliqué que 20 participants ; le taux de réussite de 80% signifie que 16 patients ont vu les résultats et 4 ne les ont pas vus.

En définitive, la lipolyse au laser est une forme de chirurgie qui comporte des risques et des complications, comme la liposuccion traditionnelle. Un certain nombre d’études ont montré que la liposuccion au laser pouvait provoquer des brûlures de la rétine et de la cornée, une hyper et une hypo pigmentation (assombrissement ou éclaircissement de la peau), des infections cutanées, des irrégularités de la peau, des ulcères ou des nécroses cutanées, des lésions nerveuses sensorielles permanentes, des cicatrices et des gonflements. En outre, comme la liposuccion au laser nécessite une sédation, des complications de l’anesthésie peuvent survenir.
Selon une étude publiée en 2008, seuls cinq patients sur 537 ont souffert de complications (environ 1 %), principalement des brûlures et des infections. Cependant, 19 retouches (3,5 %) ont été nécessaires en raison d’une réduction de graisse inefficace.

Les brûlures peuvent être fréquentes en raison de la nature intrinsèque de la chirurgie au laser. La chaleur du laser rend la peau ferme et tendue, l’un des avantages les plus annoncés de la procédure de liposuccion au laser.
Cependant, si le médecin ne fait pas attention et que le laser devient trop chaud ou est appliqué trop longtemps, la peau brûlera au lieu de se comprimer. Comme toute chirurgie, la liposuccion au laser dépend fortement de la compétence du chirurgien plasticien.

En fin de compte, si vous décidez de subir l’intervention, vous devez choisir un chirurgien plastique qualifié qui a une grande expérience de la liposuccion au laser et de bons résultats. Dans le cas contraire, des complications sont plus probables et les résultats ne seront pas optimaux.

La liposuccion au laser est une procédure relativement nouvelle, de sorte que nous ne savons pas encore s’il existe des risques ou des complications à long terme. De plus, nous ne savons pas si la graisse retirée par la liposuccion au laser se comporte comme la graisse retirée par une liposuccion normale. Avec une liposuccion régulière, la graisse revient, mais dans une nouvelle position. Une étude réalisée en 2011 par Terri Hernandez et ses collègues a révélé que si un patient perd du poids après une opération de liposuccion, de nouvelles graisses se forment dans les zones non traitées par la chirurgie. En effet, la liposuccion élimine définitivement les cellules adipeuses, obligeant la graisse à se répandre ailleurs. Par exemple, si des cellules graisseuses sont retirées de l’abdomen, elles peuvent ensuite s’accumuler dans les bras ou les cuisses. L’étude a également montré que la plupart des femmes non obèses qui ont subi une liposuccion ont repris tout le poids qui avait été enlevé dans l’année qui a suivi l’opération.

    Prestations de chirurgie esthétique

    1. La Rhinoplastie soit l’opération du nez permet de donner un aspect plus esthétique à cet élément crucial de votre visage pour en définir son harmonie.
    2. La Blépharoplastie ou l’opération des paupières permet de redonner à votre regard de la douceur et du tonus. C’est aussi une opération de chirurgie esthétique très demandée.
    3. L’opération d’augmentation mammaire reste aussi un grand classique souvent demandé. La technologie 3d ayant fait des bons considérables il est aujourd’hui en 2017 possible de donner un visuel très précis du résultat final attendu ce qui rassure énormément.
    4. Les implants capillaires font partie eux aussi d’une grosse demande principalement masculine. Le principe consiste à prélever des cheveux à la base du cou pour les implanter sur le crâne là où ils ont disparu. Nous avons vu un gardien de football célèbre dans les années 2000-2010 revenir un jour avec des cheveux naturel sur sa tête. C’est un événement parmi d’autres qui a contribué à rendre populaire cette opération de chirurgie esthétique.

    En quoi consiste la chirurgie d’augmentation mammaire ?

    La chirurgie d’implantation d’augmentation mammaire est effectuée sous anesthésie générale.
    La chirurgie d’augmentation mammaire implique :

    Une coupure (une incision) dans la peau à côté ou en dessous de la poitrine.
    La mise en place de la prothèse – soit entre le tissu mammaire et le muscle pectoral, soit derrière le muscle pectoral
    la couture de l’incision et le pansement

    La chirurgie d’augmentation mammaire prend entre 60 et 90 minutes.

    Vous pourrez peut-être rentrer chez vous le jour même, mais vous devrez peut-être passer la nuit à la clinique si l’opération était prévue en fin de journée.
    On s’attend à un soulagement de la douleur si vous ne ressentez aucune gêne par la suite.

    Le choix des prothèses

    Le type de prothèse le plus utilisé en Italie et à Milan est le gel de silicone, mais il existe également des prothèses salines.

    Le chirurgien doit discuter avec le patient de la forme et du type d’implant le mieux adapté à chaque cas.
    Implants mammaires au gel de silicone

    Ces implants sont remplis de gel mou ou de silicone.
    Les implants remplis de gel plus ferme sont appelés implants en gel cohésif.
    Certains implants mammaires ont un revêtement en polyuréthane.

    Pour :
    Généralement moins susceptible de se rider que les implants salins. Le type doux peut donner une sensation naturelle. Avec les implants recouverts de polyuréthane, le risque de contracture capsulaire et de rotation de l’implant est réduit.

    Contre :
    Si un implant souple subit une rupture, le gel de silicone pourrait se répandre dans le sein et causer des problèmes. Cela se produit beaucoup moins si les implants utilisés sont en gel cohésif, mais ce gel plus ferme donne une sensation moins naturelle. Les implants recouverts de polyuréthane peuvent provoquer une réaction cutanée temporaire.
    Implants de solution saline

    Pour :
    Si l’implant venait à se rompre, la solution saline pourrait être absorbée ou évacuée de votre corps en toute sécurité.

    Contre :
    Plus susceptibles de se rompre ou de se dégonfler que les implants mammaires en silicone, car ils ont tendance à se dégonfler lentement avec le temps. Ils sont plus sujets au froissement.
    Peut sembler moins naturel que le silicone souple.
    Où placer les implants mammaires pour une augmentation mammaire

    Les implants peuvent être placés entre le sein et le muscle pectoral ou derrière ce muscle. Le patient décide avec le chirurgien où il est préférable de les placer.

    Entre le sein et le muscle :

    La position est plus naturelle
    Il y a moins de gêne immédiatement après l’opération
    Le muscle pectoral ne sera pas endommagé

    Sous le muscle :

    Plus de couverture avec plus de tissus
    Moins de risques d’ondulation et de contracture capsulaire

    Quelle est la durée de vie des implants mammaires ?

    Les implants mammaires ne dureront pas toute une vie. Il est probable qu’ils devront être remplacés à un moment donné.

    Certaines femmes peuvent avoir besoin d’une opération supplémentaire, après environ 10 ans, soit à cause de problèmes avec les implants, soit parce que leurs seins ont changé autour des implants.
    Rétablissement après une opération d’augmentation mammaire

    Il faut parfois quelques semaines pour se remettre complètement d’une opération d’augmentation mammaire avec des implants mammaires. Vous devrez peut-être prendre une ou deux semaines de congé et vous ne devez pas conduire pendant au moins une semaine.

    Certains chirurgiens recommandent de porter un soutien-gorge de sport 24 heures sur 24 pendant une période pouvant aller jusqu’à trois mois après une opération du sein.

    Évitez de soulever des objets lourds ou de faire des exercices physiques intenses pendant au moins un mois, et gardez les cicatrices de vos seins à l’abri de la lumière directe du soleil pendant environ un an.

    Au bout d’une semaine ou deux : vos points de suture seront retirés (sauf si vous avez des points résorbables).

    Dans un délai de six semaines : vous êtes généralement en mesure de reprendre la plupart de vos activités normales.

    Après quelques mois : vos nouveaux seins commencent généralement à avoir l’air plus naturels. Vous pouvez peut-être arrêter de porter un soutien-gorge de sport.
    Effets secondaires possibles

    Il est assez courant d’avoir des implants mammaires après une opération d’augmentation mammaire :

    des douleurs, des gonflements et des ecchymoses temporaires
    une sensation de tension dans la poitrine pendant quelques semaines

    Qu’est-ce qui pourrait mal tourner

    Les implants mammaires peuvent parfois causer des problèmes, notamment :

    Des cicatrices épaisses et visibles
    Le tissu mammaire est étrange, car le tissu cicatriciel s’est rétréci autour de l’implant (contracture capsulaire)
    Une rupture de l’implant – cela peut provoquer de petites bosses tendres (siliconome) détectables uniquement par les scanners mammaires, et l’implant devra être retiré
    Rides ou plis dans l’implant
    la rotation de l’implant à l’intérieur du sein, qui peut entraîner une forme anormale
    Le « voltige » de l’implant – se produit lorsque l’implant n’est recouvert que d’une fine couche de tissu, qui adhère à la surface de l’implant et est très difficile à traiter
    Problèmes de nerfs dans les mamelons – ils peuvent devenir plus sensibles, moins sensibles ou complètement engourdis ; cela peut être temporaire ou permanent
    Ne pas pouvoir allaiter ou produire un peu moins de lait maternel que vous ne pourriez le faire sans implants – votre bébé ne sera pas blessé si vous l’allaitez avec des implants

    En outre, tout type d’opération comporte un faible risque de :

    • saignement excessif
    • infection – c’est rare, mais peut signifier que l’implant doit être retiré
    • une réaction allergique à l’anesthésique
    • formation de caillots dans les veines profondes

    Le chirurgien doit expliquer la possibilité de tous ces risques et de toutes les complications qui peuvent exister, et comment ils seront traités s’ils surviennent.

    Il peut également arriver que les patients constatent que l’effet souhaité n’a pas été atteint et ressentent le besoin d’une autre opération.
    Que faire en cas de problèmes

    Les chirurgies esthétiques peuvent parfois mal se dérouler et le résultat peut ne pas être celui escompté.

    Vous devez contacter la clinique où l’opération a été pratiquée dès que possible si vous ressentez une douleur intense ou des symptômes inattendus, tels qu’une rougeur de la peau des seins, une sensation de brûlure ou un gonflement inhabituel.

    Si vous n’êtes pas satisfaite des résultats ou si vous pensez que l’intervention chirurgicale d’augmentation mammaire n’a pas été effectuée correctement, vous devez contacter votre chirurgien par l’intermédiaire de l’hôpital ou de la clinique où vous avez été opérée.

    L’équipe Aesthetics est à votre écoute pour mettre en place votre 1er rendez-vous et vous permettre de lancer votre projet en médecine ou chirurgie esthétique !

    Aesthetics - Chirurgie esthétique Genève sur Google Map

    Adresse Internet Visitez le Site
    Conditions d\'utilisation
    En cochant cette case, je déclare avoir pris connaissance des règles de soumission et les accepter sans réserve.
    Pays Switzerland
    Région Genève
    Distance : 410 Kilomètres
    Address Rue du Rhône 50, Genève, Suisse
    Catégorie
    Commentaires